SUIVEZ LE GUIDE

 

 

François La Manille est une marque de bijoux, 100% française, créée en 2013 par François Pringuey.

Après des études à l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux, Francois travaille, expérimente et oscille entre le monde de l'art, des médias et de la mode.

Ce n’est que lorsqu’il répond à une commande lancée par une entreprise de bijoux féminins, que cet artiste multidisciplinaire est frappé par le déclic de la création.
On lui propose de réfléchir à une nouvelle idée et il en a déjà une : une gamme de bracelets pour Hommes.
Précurseur dans ce domaine, il y voit là un potentiel à développer tant au niveau créatif, que commercial.
L’offre d'accessoires masculins, et plus précisément de bijoux masculins est, à ce moment là pauvre pour ne pas dire quasi inexistante.
L’idée est bonne et cartonne. Il imaginera plusieurs collections et lignes pour cette marque.

Hyperactif et fort de cette expérience réussie, c’est naturellement et rapidement que François se lance à son compte en imaginant des bracelets inspirées de la mer et des voyages : des manilles, petites pièces en forme d’étriers ou mousquetons marins qu’il dessine, et assemble avec des cordons tressés.
Produits en argent dit 925, sa matière favorite, il monte chaque bijou à la main dans ses propres ateliers à Bordeaux ou sur le bassin d’Arcachon.
Dans son havre de paix qu’est le port ostréicole de La Teste - entouré de ses bateaux, avec ses pêcheurs et tout son matériel d’accastillage - il puise son inspiration.
De ses nombreux voyages et rencontres, il nourrit tout autant son imagination.

Son envie profonde est de proposer un style FLM et le style FLM c’est de superposer et accumuler ses modèles entre eux ou bien avec une montre ou encore d’autres bijoux, car François n’est pas jaloux!



Très rapidement et comme une évidence, ces créations initialement pour hommes séduisent la gente féminine qui les adopte.
Plus qu’un bijou la manille devient un accessoire unisexe intemporel.

Depuis maintenant 7 ans que les bijoux FLM existent, les collections se sont multipliées et enrichies de nouveaux modèles.
François décline et revisite sa pièce fétiche à l’infini: la manille or a fait son entrée avec brio, le double jonc n’a plus de réputation à faire, les bagues s’arrachent presque au doigt et le collier vient d’arriver.
Et parce que rien ne l’arrête, François propose également l’Apala , petite pièce servant initialement à maintenir la ligne sur la canne à pêche, qui a pris une place charnière dans sa gamme de produits.

Et avec des tailles enfants, ses créations s’étendent désormais à toute la famille.

Plus que de simples bijoux, François La Manille c’est une véritable histoire qui s'inscrit dans le temps, ainsi qu'à nos poignets. Au final, une aventure tant personnelle que collective que François n’a sûrement pas fini de nous raconter.